https://www.routesetoceans.fr/photos/blog/globe-109275_1920.jpg

A l'heure du réchauffement climatique, nous avons choisi d'initier nos voyageures à devenir plus "vert" avec quelques gestes simples lors de leur périple :

 

1. Adopter des couverts et des packagings durables

Certains plastiques à usage unique sont interdits depuis le 1er janvier dernier. Et ils le seront tous à compter de 2021. Il est donc temps de se mettre à jour et de bannir ces articles peu recyclés qui polluent les continents et les océans.

 

2. Utiliser des appareils électroniques reconditionnés

Les composants de nos outils technologiques font en effet partie des plus polluants, tant à l’extraction qu’au recyclage. Le marché de l’occasion est appelé à se développer (et à être plébiscité par les consommateurs) dans les prochaines années :  un Français sur 10 achète désormais son smartphone en occasion. Et nous partons tous avec un smartphone ou une tablette en voyage.

 

3. Construire des véhicules à basses émissions de CO2

L’innovation majeure dans le domaine de la croisière vient d’un nouveau système de propulsion mis au point pour les paquebots nouvelle génération. Il s’agit du gaz naturel liquéfié, une ressource certes fossile, mais plus propre que le traditionnel fuel puisqu’elle n’émet quasiment pas de gaz carbonique et bien moins de soufre, gaz hautement toxique.  Quant à l’avion alimenté par batterie ou pile à combustible, Airbus et Easyjet se sont emparés du sujet… mais ce n’est pas pour tout de suite.

 

4. Inclure davantage de menus végétariens

Ce n’est bon ni pour la planète ni pour la santé. Manger trop de viande pollue et les consommateurs aussi voyageurs peuvent modifier leurs habitudes alimentaires le temps d'un séjour.

 

5. Repêcher (et recycler) du plastique

Les plastiques polluent les mers et les océans. Un véritable continent flottant s’est même formé dans le Pacifique, entre Hawaï et la Californie. Les courants marins du monde entier convergent vers cette zone et ont contribué à créer ce continent plastique d’une taille de plus de six fois la France. Alors, repêchons le plastique et laissons les océans propres.

 

Publié sur le Tour Hebdo le 31.01.2020